Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association Amitié Voiron-Herford
  • Association Amitié Voiron-Herford
  • : Toutes les infos sur l'Association Amitié Voiron-Herford et le Club Franco-Allemand de Voiron. Téléphone : Cathy Gau 06 76 31 61 28
  • Contact

Recherche

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:25

6576593271_197cca9dca.jpg

Hermann Löns ( 1866 bis 1914 ). Der allererste Weihnachtsbaum

Der Weihnachtsmann ging durch den Wald. Er war ärgerlich. Er hatte nämlich nicht mehr die rechte Freude an seiner Tätigkeit. Es war alle Jahre dasselbe. Es war kein Schwung in der Sache. Spielzeug und Esswaren, das war auf die Dauer nichts. Die Kinder freuten sich wohl darüber, aber quieken sollten sie und jubeln und singen, so wollte er es, das taten sie aber nur selten. Den ganzen Dezembermonat hatte der Weihnachtsmann schon darüber nachgegrübelt, was er wohl Neues erfinden könne, um einmal wieder eine rechte Weihnachtsfreude in die Kinderwelt zu bringen, eine Weihnachtsfreude, an der auch die Großen teilnehmen würden. Kostbarkeiten durften es auch nicht sein, denn er hatte so und soviel auszugeben und mehr nicht.
 
Le tout premier arbre de Noël

Le père Noël marcha dans la forêt. Il était agacé. C'est qu'il n'avait plus de véritable plaisir à exercer son activité. C'était chaque année pareil. Il n'y avait pas d'élan dans la chose. Jouets et denrées, ça commençait à faire. Les enfants s'en réjouissaient bien, mais ils devraient couiner et jubiler et chanter, c'est ce qu'il voulait, mais ils ne le faisaient que rarement. Tout le mois de décembre, le père Noël avait déjà ruminé pour savoir ce qu'il pourrait inventer d'innovant pour apporter encore à Noël une véritable réjouissance dans le monde des enfants, une réjouissance à laquelle les adultes aussi pourraient participer. Il ne fallait pas que ce soient des objets précieux, puisqu'il avait tant et tant à dépenser et pas davantage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires